A Madagascar, de braves femmes deviennent des « grand-mères solaires »
11:54
29°
29°

A Madagascar, de braves femmes deviennent des « grand-mères solaires »

Braves femmes deviennent des « grand-mères solaires » à Madagascar

Yollande, Hanitra, Remeza, Kingeline, sont des femmes d’Ambakivao, un petit village de pêcheurs situé entre le fleuve Tsiribihina et le Canal du Mozambique, sur la côte ouest de Madagascar.  Elles se sont rendues à New Dehli – en Inde, pour bénéficier d’une formation sur la maintenance des systèmes photovoltaïques afin de devenir des ingénieurs solaires et d’apporter de la lumière dans leur village.

Ces quatre femmes vezo – originaires de la région du Sud de Madagascar, ont passé un semestre entier au Barefoot College à Tilonia, une ONG indienne qui a pour mission de trouver des solutions face aux problèmes fondamentaux rencontrés dans le milieu rural : eau potable, éducation, énergie renouvelable. A l’issue de ces 6 mois de formations au côté de nombreuses « grand-mères » de différentes origines, les quatre malgaches, désormais diplômées,  sont devenues de véritable « fées électricité ». Leur mission est dorénavant de veiller à ce que la population d’Ambakivao ne plonge plus dans l’obscurité.

Cette belle initiative est le fruit d’un partenariat entre deux ONG humanitaires : WWF et Barefoot College. Tout a commencé en 2016 lorsque WWF est descendu sur les lieux pour discuter des besoins vitaux de la population locale d’Ambakivao. Ayant constaté que le problème d’électricité est le plus criant, il a été décidé que des « mamies » du village seront sélectionnées selon différents critères pour bénéficier de la formation en Inde. N’ayant jamais quitté leur terre natale, Yollande, Hanitra, Remeza, Kingeline n’ont pas hésité à embarquer dans cette aventure, une fois sélectionnées. Elles sont donc fièrement devenues des « grand-mères solaires » depuis 2017 et font des merveilles dans leur village, composé d’environ 200 foyers.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial