15:11
32°
26°

A Madagascar, une ONG revalorise les plantes médicinales

Plantes médicinales

A Madagascar, la nature est détentrice de nombreux médicaments potentiels. Si bien que de nombreuses grandes marques, à l’instar de Clarins, y puisent certains de leurs actifs les plus performants.

Avec sa faune et sa flore unique, la Grande île est un véritable sanctuaire de la nature. Elle abrite jusqu’à 14.000 espèces de plantes avec un taux d’endémisme élevé. Celles-ci offrent des bienfaits à la population notamment sur le plan médical, cosmétique, comestible et ornementale.

Dans le Nord, une ONG appelée Jardins du Monde, est soutenue par Clarins. Elle s’active chaque jour pour revaloriser ces plantes aux mille vertus, en accompagnement de la médecine moderne. Là-bas, la communauté locale peut profiter des bienfaits de la riche pharmacopée végétale de la région.

Mais les vertus ne s’arrêtent pas aux soins médicaux. La cosmétique y trouve également son bonheur. D’après le magazine Marie-Claire, chaque année, près de 10 tonnes de feuilles de kalanchoé sont par exemple récoltées dans le Nord et transformées en extraits bruts pour Clarins.

« Ce kalanchoé officinal bio au fort pouvoir hydratant est au cœur de la ligne Hydra Essentiel. Il relance la synthèse naturelle des « molécules éponges » de la peau qui, gorgée d’hydratation, maintient sa fonction barrière« , explique le magazine, qui rajoute que  cette plante est utilisée par les femmes malgaches du nord en décoction. On lui donne des pouvoirs de cicatrisation des plaies….