00:04
29°
25°

Consécration pour Eileen Akbaraly, avec la marque malgache Made for a Woman, à Cannes

« Les clients réclament de la transparence sur l’origine des matières, des produits qui ont un sens, une identité enchâssée dans un territoire. L’acte d’achat est aligné sur un certain rapport au monde, qui valorise le geste humain et témoigne d’un équilibre naturel».

Tels étaient les mots de la fondatrice de la jeune marque malgache Made4awoman, Eileen Akbaraly, lors de sa prise de parole au 74ème festival de Cannes.  En effet, l’engagement de cette entreprise prometteuse, respectueuse de la nature et prônant l’humain, lui a valu de recevoir le prix de l’engagement Unity – BWF, remis par  collectif pour la paix et le vivre-ensemble Union-Life International. 

Dans le cadre de l’atelier de prospective MasterMind organisé par le Better World Fund pour sa 5ème édition, Eileen Akbaraly a eu l’opportunité d’exprimer  devant une audience de prestige ses valeurs et ses ambitions, à travers cet art qu’elle a su créer avec ses collaboratrices artisanes Malagasy dans son atelier de l’île. Elle a pu présenter, lors de la soirée, sa vision sur la mission moderne des entreprises. C’est notamment la diffusion du film « Le voyage du Raphia » à Cannes, dont Made4aWoman est le sujet principal, qui a mis en lumière la jeune société. Cette réalisation de Geoffrey Gaspard retrace le traitement et la production du raphia afin d’en faire des articles de mode de luxe aux origines éco-responsables.

Chaque création de la marque est en effet façonnée à la main en respectant la tradition du patrimoine vivant de Madagascar. Les éléments qui ont permis de colorer les matières sont dépourvus de métaux lourds et de produits chimiques.  Il faut savoir que le Better World Fund a pour vocation d’être un forum propice au plaidoyer en faveur de la paix, de la solidarité et de l’humanisme.

Madagascar n’est donc pas seulement une île paradisiaque, mais également le berceau de talents créatifs et respectueux de son environnement et de sa communauté.