La mégafaune endémique de Madagascar : début de l’extinction il y a seulement 1000 ans
01:03
29°
25°

La mégafaune endémique de Madagascar : début de l’extinction il y a seulement 1000 ans

Le caractère unique de la faune et flore de Madagascar date depuis des millénaires. Sa mégafaune endémique était composée de lémuriens à la taille de gorilles, d’hippopotames pygmées atteignant un mètre de hauteur, de tortues géantes, et d’oiseaux-éléphants pesant plus de 500kg et allant jusqu’à trois mètres de hauteur. Parmi ces derniers qui constituaient les plus gros représentants de cette riche mégafaune, le Vorombe Titan a même été classé par les paléontologues internationaux comme étant le plus gros oiseau du monde de l’histoire, car le specimen le plus massif de cet espèce pourrait avoir pesé 860 kg.

La découverte par les scientifiques de traces de boucherie sur les fossiles des oiseaux-éléphants ont démontré la présence de l’être humain à Madagascar il y a 10 500 ans. Entre il y a 800 et 1000 ans, l’Homme a introduit de nouvelles espèces animales au pays -des zébus, des potamochères et des chèvres domestiques- pour des activités pastorales. Suivant une étude parue dans le journal Proceedings of the Royal Society, les analyses isotopiques effectuées sur les os fossilisés d’espèces endémiques éteintes de Madagascar et sur ceux d’espèces introduites par l’Homme montrent que ces deux groupes d’animaux avaient principalement le même régime alimentaire et semblent avoir occupé les mêmes habitats. Les auteurs de l’étude sont ainsi parvenus à la conclusion que la disparition de la mégafaune endémique de Madagascar, il y a 500 ans, est due à la compétition entre les deux types de faune, aux activités de chasse de l’Homme et aux changements climatiques.

Il n’en reste pas moins qu’avec plus de 70% d’espèces animales et végétales endémiques, la Grande Île constitue un véritable spot de la biodiversité.