21:13
26°
25°

Madagascar – culture: l’Aloalo s’expose à New York et à Paris

Aloalo

En collaboration avec André Magnin, expert en art africain, la galerie Perrotin de New York et celle de Paris, présente une exposition dédiée aux « aloalo » d’Efiaimbelo et de ses disciples. Ces poteaux funéraires du sud de Madagascar sont issus d’un art unique au monde, exercé et perpétué par les descendants d’une famille de sculpteurs traditionnels.

Lors d’un séjour dans le sud de Madagascar, au pays Mahafaly, impossible de ne pas tomber sur ces ornements insolites, trônant fièrement sur les sépultures. L’aloalo, long de deux mètres de haut est sculpté avec du bois dense  et rare appelé « Mendorave ». Ce poteau est surmonté d’une large scène figurative sculptée en ronde-bosse représentant le zébu, synonyme de richesse et son gardien. Dans le clan Mahafaly, cet ornement des sépultures est symbole de prestige et embellit les tombeaux d’un riche défunt, chef spirituel d’un clan ou important chef de lignage.

L’aloalo est un art qui a été créé par l’illustre Soroboko, issu d’une longue lignée de sculpteurs. Il l’a développé et transmis à son fils Jacques Jean Efiaimbelo ainsi qu’à son petit-fils Jean Colombe Efiaimbelo. Jusqu’à sa mort en 2006, Jacques Efiaimbelo, héritier de cet art ancestral, a su le renouveler en y apportant une touche de modernité, notamment sur l’iconographie et l’usage de couleurs acryliques. Une touche personnelle qui a fait de l’aloalo un objet décoratif admiré par les amateurs d’art du monde entier.

En effet, l’aloalo d’Efiaimbelo a déjà été entre autres exposé aux Galeries nationales du Grand Palais, Paris (2011); au Musée Guggenheim de Bilbao (2007); au Museum of Fine Art de Houston (2005); au Grimaldi Forum, Monaco (2005); au Centro de Arte Contemporáneo, Mexique (1992) ou encore à la Saatchi Gallery, Londres (1992).

Aujourd’hui, les descendants d’Efiaimbelo, membres du clan Temaromainte, vivent sur la terre de leurs ancêtres, parmi les «invisibles», à Androka, dans le sud de Madagascar. Grâce à cet art, la culture malgache a sa place parmi les grandes oeuvres du monde entier.

Cette exposition est organisée vingt ans après la première présentation du travail d’Efiaimbelo à la galerie Perrotin à Paris en 1998.

« ALOALO, SCULPTURES MAHAFALY DES EFIAIMBELO« , à découvrir :

– à  la galerie Perrotin de New York du 28 juin au 17 août 2018

– à la galerie Perrotin de Paris du 02 juin au 28 juillet 2018

 

Photo : perrotin.com