fleuve région SAVA Madagascar
19:21
29°
29°

La SAVA, berceau d’une végétation exceptionnelle

La région de la SAVA, est la capitale mondiale de la vanille. Elle est formée de quatre principales villes : Sambava (la principale), Antalaha, Vohemar et Andapa. La région qui s’étend sur près de 25 000 km² offre une multitude de paysages encore préservés du tourisme de masse. Véritable poumon vert de Madagascar, elle ravira les amoureux de contrées naturelles et paisibles car elle rassemble la quasi totalité des forêts primaires de l’île, ainsi que de nombreuses plantations (cocoteraies, rizières, vergers, etc.)

SAVA

Le « triangle vert »

La SAVA est une région du nord-est de Madagascar. Elle concentre à elle seule plus de 70% de la forêt primaire de l’île. Elle est également reconnue comme capitale de la vanille dont elle assure près des 2/3 de la production mondiale. Mais la région cultive aussi la noix de coco et les épices, proposant ainsi des visites culturelles intéressantes. La région est composée de 4 grandes villes principales : Sambava, Antalaha, Vohemar et Andapa, chacune d’entre elles avec ses spécificités. Zone côtière où souffle les alizés, c’est une région assez humide mais avec un taux d’ensoleillement quasi-total (entre août et décembre, et de mars à mi-mai).
Par ailleurs la région de la SAVA est encore préservée du tourisme de masse. Elle demeure encore authentique et offre de réelles immersions en milieu rural. Les amoureux de la nature ne risqueront pas d’être déçus.

Enregistrer

S pour Sambava

Au carrefour des routes de la SAVA, Sambava, qui signifie « là où les rivières se jettent dans la mer après s’être rencontrées », est nichée à l’embouchure des trois rivières. C’est la ville principale de la région car elle se situe au cœur du « triangle vert », entre les trois autres villes : Antalaha au sud, Vohemar au nord et Andapa à l’ouest. 80% de la population vit de l’agriculture, pas étonnant dans cette région où la terre est si riche ! Vanille, girofle, caféier, letchis, mangues, ananas, avocats, un véritable défilé de couleurs et de senteurs. Sambava offre de nombreux logements et prestataires d’excursions pour aller explorer les environs. Les randonneurs apprécieront également la beauté des plages de Sambava où de nombreux cocotiers s’allongent sur le sable.

Enregistrer

A pour Antalaha

Deuxième ville de la région SAVA, Antalaha est un ancien village de pêcheurs où ses constructions de boutres et sa taillerie de pierres semi-précieuses en font une destination unique. Les amateurs de trekking et de randonnées apprécieront les vallées encaissées de la rivière Ankavanana pour s’adonner à la marche sportive. Mais Antalaha c’est aussi une immersion dans la nature et la porte d’entrée vers le Parc National de Masoala, constitué d’un parc terrestre de 230 000 hectares et de trois parcs marins. Véritable sanctuaire biologique, vous y trouverez également une faune et une flore riche et variée.

Enregistrer

Quelles activités sont proposées ?

De par sa richesse naturelle, la SAVA offre de nombreux circuits de trekking ou randonnées, ainsi que l’accès aux différents parc nationaux de la région : Marojejy et Masoala. Pour les amoureux de la vitesse, vous pourrez également partir en excursion VTT ou quad à travers les plantations de cocotiers de la côte de la SAVA. Une végétation luxuriante vous attend où vergers de jacquiers et de manguiers, rizières, orchidées et bananiers colorent le décor si particulier de la région.

V pour Vohemar

Ancienne cité islamique, elle fut fondée par différentes vagues successives d’immigrants arabes, faisant le lien entre l’Afrique et l’Asie. Elle possède un autre charme car beaucoup plus au nord que ses voisines, elle trouve son attrait dans la production de pierres précieuses et semi-précieuses. Elle tire également sa richesse de la vente de zébus. Elle possède un petit port d’attache qui vous permettra de partir en excursion en mer faire de la pêche au gros. Pour les amoureux de la nature, ceux-ci pourront visiter le lac sacré d’Andranotsara à quelques kilomètres au sud de la ville.

A pour Andapa

La ville d’Andapa signifie « au palais » et nous fait remonter dans le passé au temps du roi Radama. Petite ville blottie dans une cuvette fertile, elle est surplombée par le massif du Marojejy et d’Anjanaharibe, où on compte des milliers d’hectares de rizières. Les passionnés de trekking ne seront pas en reste, de belles routes de montagne permettent de découvrir la forêt et les paysages qu’offrent la région. Les habitants attachants sont le reflet de cette sérénité étonnante qu’on peut percevoir. Véritable havre de paix, découvertes et contemplations sont les maîtres-mots de votre séjour à Andapa.

Office Régional du Tourisme de SAVA
Kiosque artisanale chez Mimi Hôtel Analamandrorofo
208
Sambava